Covid19-GN : Comment optimiser l’utilisation du masque ?

Dans la lutte contre le Covid-19, il est strictement conseillé de respecter la distanciation sociale (d’au moins 2 mètres avec les autres) à travers les gestes barrières et observer des mesures d’hygiène individuelles et environnementales (lavage régulier des mains à l’eau et au savon, nettoyage des surfaces, etc.). Mais en plus de ces gestes, le port du masque est également obligatoire pour endiguer au mieux la propagation du Covid-19. Il protège contre les projections de gouttelettes lors des éternuements ou quand vous toussez. Elles sont composées d’éléments organiques porteurs potentiels du virus. Mais l’achat et l’utilisation de ce masque ne sont pas sans risque au regard de certaines pratiques auxquelles on se laisse aller au quotidien. Il est donc important de partager avec vous les bonnes pratiques à adopter pour avoir un masque ‘salvateur.’

En plus des masques chirurgicaux réservés aux soignants et aux professionnels de santé qui sont les plus exposés, le masque dit grand public qui est un masque non médical lui,est accessible à tous.
En Guinée, pour permettre à tous de pouvoir s’en procurer, l’Agence Nationale de la Sécurité Sanitaire a autorisé la confection des masques faits maison, fabriqués de manière artisanale avec un tissu polyester respectant des normes citées par le même organe et relayées dans un autre article.  Ces masques artisanaux étant donc disponibles sur le marché, lorsque vous allez les acheter, veuillez respecter les règles suivantes pour s’assurer de son efficacité :

  •  Ne jamais essayer le masque. Car si vous essayez un masque et vous décidez de choisir un autre en retournant le premier, vous vous exposez et exposez également les autres selon les cas suivants :

-Vous pouvez être porteur du virus sans développer de symptômes : dès lors vous contaminez le premier masque que vous avez essayé et rendu. Ainsi, vous exposez le vendeur, les acheteurs suivants et des milliers d’autres personnes.

-Vous pouvez ne pas être porteur du virus. Mais imaginons que les précédents acheteurs aient essayé les masques comme vous l’avez fait. Si un de ces derniers est porteur du virus, vous êtes alors automatiquement exposés au virus comme tous les futurs acheteurs.

  • Le masque doit couvrir entièrement le nez et la bouche. Du menton jusque sous les yeux.
  • Si vous ne pouvez pas laver directement le masque après l’avoir retiré, attention à bien vous assurer que le masque soit mis dans un endroit où personne ne pourra le toucher avec les mains. En effet, une fois porté, et avant d’être lavé, le masque doit être considéré comme contaminé.

Une fois le masque humide, il n’est plus aussi efficace. Changez le masque 2 fois par jour pour assurer une bonne protection. Ainsi, il est recommandé d’avoir au moins 4 masques pour les changer régulièrement et avoir le temps de les laver.

  • lorsque les masques sont souillés, ils peuvent être jetés dans les poubelles pour déchets biologiques.

A noter qu’il est individuel, il ne doit par conséquent être utilisé que par une seule personne.

En outre, L’entretien du masque est indispensable. Pour ce faire, lavez-le au savon à 30°C (eau chaude mais pas bouillante). Il doit sécher à la chaleur.
Attention ! Il ne faut pas laver le masque à l’eau de javel car l’eau de javel est un produit corrosif qui va abîmer le tissu et donc rendre le masque moins efficace. L’inhalation de l’eau de javel mal rincée est également un gros risque pour la santé.

Pour vous protéger et protéger votre entourage, portez le masque quand vous sortez de chez vous.

Related Posts

Leave a Reply